Dans le rétro

LA MÉMOIRE D’UN THÉÂTRE SUR LE POINT DE DISPARAÎTRE
COMPAGNIE À FORCE DE RÊVER

Texte : Miguel Angel Sevilla

Mise en scène : Nathalie Sevilla

Avec : Pierre Boucher, Malka Fleurot, Diana Sakalauskaité, Miguel Angel Sevilla, Nathalie Sevilla

Costumes et scénographie : Evelyne Guillin

Création lumières : Jennifer Montesantos

Une histoire d’aujourd’hui : celle d’un quartier avant et après la fermeture d’un théâtre.
 

NUPLIKYTOM ŠIRDIM – COEURS ÉBOUILLANTÉS en Lituanie

Nuplikytom sirdim

Août 2015, Théâtre musical national de Klaipeda

 

 

PROJET « CHEVELURE » d’après la nouvelle de Maupassant

Une création collective de la compagnie Lalasonge.


  • Le 18 Novembre 2014, Chevelure(s) déambulatoire au Dôme Théâtre d’Albertville
  • Du 20 au 28 novembre 2014, résidence de création à L’Espace Malraux, Scène Nationale de Chambéry
  • Le 29 novembre 2014, Chevelure(s) en salon de coiffure avec L’Espace Malraux, Scène Nationale de Chambéry.

Le projet Chevelure est une utopie des temps modernes, celle de créer de A à Z, et de manière collective, un spectacle où tout le monde écrit et joue, du costumier à la metteur en scène, en passant par le vidéaste et l’administratrice. Nous inventons à plusieurs mains une histoire à tiroirs. Ensemble nous sommes en train de créer les parcours de 24 personnages qui se croiseront dans un salon de coiffure. Ce salon de coiffure traversera des moments phares du XXème siècle : année 30 et la coupe à la Joséphine Baker, femmes tondues après la seconde guerre mondiale, libération sexuelle dans les années 70, mouvement punk et fans de David Bowie nous entraînant jusqu’à aujourd’hui.

 

LES CANAILLES, UN MARIAGE ORTHOPÉDIQUE

Présenté par Lluvia de Cenizas Théâtre

 

Année 1947. Le crépuscule d’une guerre semble être l’aube d’une autre. Peut-être plus intime, plus domestique. Une guerre de salon, dans le cadre d’un mariage imminent. Le jeune Nicolas a décidé de prendre pour épouse la belle Adela, une paysanne argentine, mystérieuse et assez astucieuse. Pour des raisons que l’on ne connaît pas, Adela rechigne à inviter sa famille à cet événement si important. Edita, la mère de Nicolas, pense que cette décision n’est pas cohérente avec ses codes familiaux, qui suivent les principes de la vie élégante. Edita prend alors la décision d’engager quelques hispanophones pour qu’ils représentent la famille d’Adela et de les inviter – en même temps que le cercle de la famille intime – à ce qui sera la répétition de ce mariage. Nous sommes au prélude de la guerre froide. Tout le monde a des soupçons sur tout le monde et sur tout. Pire, il y en a certains pour qui la guerre fut la meilleure chose qui leur soit arrivé dans la vie.

Dramaturgie et Mise en scène : Lucas Olmedo

 

 

TROIS EXERCICES D’INTERPRÉTATION

Dans le cadre de la quatrième édition du Festival Internacional de Cine UNAM le triptyque Trois exercices d’interprétation d’après Trois Conversations par l’écrivan et philosophe russe Vladimir Solovyov, en projection à Mexico :

  • Le 28 Février 2014 à 18h00, Sala Carlos Monsiváis
  • Le 1er Mars 2014 à 12h00, Sala Juan Ruíz de Alarcón
  • Le 6 Mars 2014 à 16h00, Cinematógrafo del Chopo, Museo Universitario del Chopo

Direction : Cristi Puiu